Can Roig

De style moderniste et avec une grande présence et richesse ornementale, l’édifice de Can Roig est un exemple particulier d’architecture romane des Pyrénées de Gérone.

La maison de can Roig a été construite comme résidence secondaire entre 1900 et 1901, sur un terrain cédé par la famille Campa pour pouvoir accueillir les blessés en pleine retraite républicaine, à un moment où Camprodon était devenue un grand hôpital militaire.

La grande complexité de la composition, les éléments médiévalisant et les abondances du matériel des façades font de l’ouvrage de Simó Cordomí un édifice particulier imposant, unique et connu dans la zone. La porte principale, aujourd’hui disparue, était de style gothique profusément décorée et était couverte d’arcade néoromanes couronnées de créneaux.

Bien qu’elle était dans un état de détérioration avancée, elle a eu le feu vert pour être à nouveau bien rénovée et avec la splendeur du XXe siècle, cet édifice fut rénové en maison de retraite.